Imprimer
Catégorie : VMware
Affichages : 32971

VMware a sorti le 13 juillet dernier la version 4.1 de son environnement de virtualisation vSphere. Cette nouvelle mouture propose quelques améliorations et innovations intéressantes. La suite de cet article a pour but de présenter rapidement et de façon non exhaustive ces nouveautés dans la pratique.

 

frenchAvec vSphere 4.1, VMware fait enfin honneur à la langue de Molière et propose une version francisée des assistants d'installation et de l'interface des différents logiciels. Notez également que le site de VMware propose maintenant de nombreuses documentations vSphere en français. Même s'il s'agit sans doute de la nouveauté la plus "visible", elle est sans doute la moins intéressante "techniquement" parlant, et après avoir vu la traduction française à rallonge (et presque incompréhensible) de certains menus du client vSphere, j'ai rapidement basculé à nouveau vers une interface en anglais. Le paramètre "linguistique" de l'exécutable vpxclient.exe n'a d'ailleurs pas changé avec cette version ; il s'agit toujours de "-locale en_US" qui permet de "forcer" l'utilisation de la langue anglaise dans l'interface du client vSphere.

 

L'installation

Contrairement à son prédécesseur, vCenter 4.1 peut maintenant être installé sur Windows Server 2008 R2, mais n'est plus supporté sur les éditions 32 bits de Windows. L'installation de vCenter 4.1 ne présente pas de nouveauté à l'exception d'un paramètre de dimensionnement mémoire de la machine virtuelle java pour le "webservice" vCenter dans Tomcat server. Trois valeurs sont proposées pour cette option : 1 Go, 2 Go, ou 4 Go pour les serveurs vCenter qui géreront plus de 400 hôtes ESX(i).

 

tomcatws

 

Cette option correspond au paramètre Tomcat 6 "JvmMx". Ce dernier permet de régler l'espace mémoire maximum (en Mo) qui sera utilisé par la JVM Tomcat (doc Tomcat : http://tomcat.apache.org/tomcat-6.0-doc/windows-service-howto.html). Il est possible de modifier la valeur de cette option dans la base de registre Windows : dans la clé [HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Wow6432Node\Apache Software Foundation\Procrun 2.0\vctomcat\Parameters\Java] modifier la valeur de "JvmMx".

 

Rien ne change dans l'installation de ESX(i) 4.1. J'ai été cependant confronté à un problème lors de la mise à jour d'ESXi 4 Update 2 vers ESXi 4.1. J'avais installé ESXi 4 U2 sur une clé USB de 4 Go. Pour la mise à jour j'ai utilisé vSphere CLI avec le package de mise à jour téléchargé sur le site de VMware (upgrade-from-ESXi4.0-to-4.1.0-0.0.260247-release.zipqui représente environ 200 Mo). La ligne de commande est la suivante : vihostupdate.pl -b "upgrade-from-ESXi4.0-to-4.1.0-0.0.260247-release.zip" -i --server servername --username root. J'ai d'abord reçu l'erreur suivante "Unable to create, write or read a file as expected.I/O Error (28) on file : [Err no 28] No space left on device". Le processus de mise à jour envoi le package sur le serveur dans le répertoire /tmp/scratch/...puis le décompresse. Malheureusement je ne disposais pas d'assez d'espace sur /. Pour contourner ce manque d'espace et réussir la mise à jour, il est possible de déplacer le répertoire "scratch" sur un volume VMFS. Ce paramètre peut être modifié dans les options de configuration avancées du serveur (ScratchConfig / ScratchConfig.ConfiguredScratchLocation). Il suffit d'indiquer le chemin vers un répertoire (qui doit exister) sur un volume VMFS (par exemple : /vmfs/volumes/id_du_volume/scratch).

 

scratchconfig

 

La modification de ce paramètre nécessite un redémarrage du serveur.

 

Les outils d'administration

A l'instar du client vSphere qui passe en version 4.1, vSphere CLI et Power CLI sont également mis à jour en version 4.1. La version précédente de PowerCLI (4 U1) avait introduit un problème (bug ?) avec la cmd-let get-snapshot. L'ajout de la propriété "SizeMB" a probablement eu pour effet de ralentir considérablement l'exécution de cette cmd-let. La version 4.1 corrige ce dysfonctionnement et get-snapshot renvoi rapidement un résultat.

 

L'appliance d'administration "vSphere Management Assistant" évolue également et passe en version 4.1. Plutôt que de déployer une autre appliance en nouvelle version, il est possible de mettre à jour une machine virtuelle VMA existante grâce à la commande vma-update.

 

Les nouveautés (petites et grandes)

ESXi

Comme pour l'adoption d'une plate-forme 64 bits pour vCenter, VMware pousse ESX vers une sortie définitive et encourage à la place, l'utilisation d'ESXi dépourvu de "Service Console" et plus léger (voir http://www.vmware.com/support/vsphere4/doc/vsp_41_new_feat.html). En effet 4.1 est la dernière mise à jour d'ESX. Les versions futures de vSphere ne comporteront plus qu'ESXi. Afin d'encourager l'adoption rapide d'ESXi il est maintenant possible de scripter son installation. De plus le mode "lockdown" a été amélioré et le mode "Tech Support" a remplacé le mode officieux "unsupported". En effet, il est possible maintenant d'activer de façon supportée le fait de pouvoir ouvrir une session dans la console locale ou à distance via SSH (il n'est plus nécessaire de saisir "unsupported" en aveugle ou de modifier le fichier "/etc/inetd.conf" pour l'accès distant SSH).

 

Il est possible d'activer les modes "Tech Support" local et distant soit :

 

 

 

Get-VMHostService -VMHost nom_du_serveur pour lister les services

Set-VMHostService -HostService (Get-VMHostService -VMHost nom_du_serveur | where {$_.key -eq "TSM-SSH"}) -Policy "On" pour indiquer au système de démarrer automatiquement le service TSM-SSH avec le serveur

Start-VMHostService -HostService (Get-VMHostService -VMHost nom_du_serveur | where {$_.key -eq "TSM-SSH"})pour démarrer le service TSM-SSH

 

techsupportlocal

 

secureprofile

 

serviceps

 

ESXi 4.1 supporte complètement le "boot from SAN" ce qui permet d'utiliser des serveurs complètement dépourvus de disques locaux.

 

Enfin, avec la version 4.1, VMware a supprimé le package d'installation du client vSphere disponible auparavant sur le serveur hôte. Ainsi, le lien de téléchargement du client vSphere sur la page HTML présentée par le service WEB du serveur hôte, pointe dorénavant sur le site de VMware.

 

downloadvclient

 

Le stockage

ESX(i) peut décharger des opérations spécifiques (par exemple un Storage VMotion ou le déploiement de VM à partir de template) directement sur la baie de stockage (à condition de posséder du matériel compatible) grâce à l'introduction de "vStorage APIs for Array Integration" (VAAI).

 

VMware a également introduit la notion de QOS au niveau du stockage. Il est en effet possible d'établir une limite de consommation d'IOPS par machine virtuelle ou des priorités d'accès au stockage grâce aux "shares".

 

iopslimit

 

Enfin, VMware annonce une amélioration des performances pour la partie NFS (réduction de la consommation CPU associée et augmentation du débit maximum).

 

Le réseau

La partie réseau bénéficie également d'améliorations notamment sur les "Distributed Virtual Switch" qui sont maintenant capables de partitionner la bande passante de manière différente selon les flux (machines virtuelles, "vMotion", "Fault Tolerance", stockage sur IP). Le "dvswitch" ajoute également un algorithme de répartition de charge sur un "team", en fonction de la charge de travail.

 

dvs41

 

Enfin la vNIC de type E1000 supporte l'utilisation des "Jumbo Frames".

 

Haute disponibilité et sauvegarde

L'utilisation du cluster Microsoft sur un cluster VMware HA est maintenant supportée.

 

La fonctionnalité "Fault Tolerance" a été améliorée.

 

vStorage APIs for Data Protection (VADP) offre maintenant le support du "quiescing" VSS  pour Windows Server 2008 et Windows Server 2008 R2.

 

Le système

La plate-forme vSphere 4.1 dans son ensemble a été améliorée :

 

 

 

 

 

memorycompression

 

 

 

adauth

 

hostprofilead

 

  

usbpasstr

 

Conclusion

Avec vSphere 4.1, VMware offre un lot interéssant d'améliorations et de nouveautés dont certaines apportent une réelle plus-value. La possibilité d'intégration des serveurs hôtes avec Active Directory constitue par exemple un élément attendu (voire nécessaire) dans certains SI. On notera également la disparition prochaine d'ESX au seul profit d'ESXi, et le fait qu'une plate-forme 64 bits est maintenant obligatoire pour déployer le système vCenter (en attendant une appliance dédiée ?). Enfin, et pour conclure sur cet article, il est nécessaire de rappeler que la mise un jour d'un environnement vSphere 4 vers 4.1 est un peu plus complexe qu'un simple "update". L'introduction de nouvelles fonctionnalités nécessite un peu plus de reflexion en amont, afin d'éviter de mettre hors service son infrastructure virtuelle de production.